Le digital et l'humain

L'actualité de Sylvie Le Faucheur

Le digital et l'humain

Le digital et l'humain

Vous avez dit transformation digitale du travail temporaire ?
Opportunités, menaces ?

Depuis près de quatre ans, ce mot est sur toutes les lèvres. Il est devenu le mot d’ordre d’un grand nombre d’entreprises ou d’organisations soucieuses de préparer leur avenir et de capter ce changement pour rester dans la course, sans avoir pu parfois appréhender cette lame de fond qui est arrivée.

 Le sujet couve depuis de nombreuses années, depuis qu’Internet a contraint certaines entreprises à repenser leur modèle afin de s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs.

Ainsi les secteurs du commerce, de la musique, de la presse ont été les premiers concernés et cette transformation s’est accélérée avec l’avènement des smartphones et l’arrivée de nouveaux usages sociaux.

L’immédiateté de l’information et de la consommation a pris place dans la stratégie marketing des entreprises. Des secteurs jusqu’à présent épargnés, tels l’hôtellerie, les taxis, l’assurance, la finance, la santé... et le travail temporaire, ont été à leur tour bousculés par la vague digitale. Ainsi, des start-up (troops, mistertemp, Brigad …) ont poussé en deux clics pour venir chahuter le marché de l’emploi « traditionnel » : elles font la course en tête et donnent le tempo. La recette est toujours la même : plus de services, plus de rapidité et de nouvelles expériences et toujours moins cher.

Face à cette vague impliquant une transformation de leur modèle économique, les entreprises de travail temporaire peuvent-elles disparaître ou au contraire profiter de l’opportunité du « Digital » ?

Deux certitudes : Plus aucune entreprise de travail temporaire ne peut ignorer ce qui se passe au risque de disparaître à 5 ans. Les entreprises qui ont peur de cette transformation se trompent et se condamnent elles-mêmes à subir un futur qui leur échappera de plus en plus.

Même si sur le marché des acteurs de l’emploi, des agences 100% digital ou de jeunes start-up viennent chahuter le secteur, les entreprises de travail temporaire « traditionnel », qui sauront utiliser les outils digitaux adaptés à leur organisation et à leur modèle économique, sortiront du lot pour accroître leur développement, leur offre et leur compétitivité.
Il ne s’agit pas de craindre le digital, mais de s’en servir à bon escient …
La transformation digitale est une opportunité pour faire émerger des leviers de croissance et de rentabilité, solidifier son positionnement et son image, marquer sa différence en identifiant autrement les besoins et attentes de ses intérimaires et de ses clients.

Comment appréhender le digital dans son modèle économique ?

Intégrer le digital dans son organisation ne s’improvise pas. Les enjeux de la transformation digitale sont certes techniques, mais aussi et en premier lieu, humains.

Le monde des acteurs de l’emploi ne va pas échapper à la transformation de ses métiers et de son modèle économique, soit par la digitalisation de son offre, soit par la digitalisation de ses process RH.

Après un travail de réflexion sur son positionnement et ses objectifs de développement, il s’agit alors de valoriser la fonction de sourcing en se dotant d’outils efficaces, de mieux connaître et fidéliser les intérimaires, devenus de plus en plus volatils, en répondant à leurs attentes (géolocalisation et disponibilité) et de parfaire la gestion de la relation client pour la construire sur-mesure avec chaque client. Il s’agit de créer votre « expérience intérimaire et client ».

Ce travail de conduite du changement et des transformations des ETT, réalisé par Optima Conseil et Développement, permet un accompagnement pertinent qui favorise l’appropriation de tous les projets associés et crée ainsi une cohésion d’équipe, car l’accompagnement de la transformation digitale concerne avant tout l’humain au cœur du modèle économique des ETT.